MICRO TENDANCE : L’IMPRIMÉ VICHY S’INCRUSTE À NOUVEAU CET ÉTÉ.

Vous avez craqué pour un petit top vichy l’été dernier ? Bien joué, car cette année dès l’arrivée des premiers rayons UV, on va encore se tenir à carreaux ! L’imprimé vichy (« Gingham » en Anglais) n’a en effet pas dit son dernier mot. Gingham style ! 

Et si ce sont des marques pointues comme J.W Anderson ou Marques Almeida qui l’ont rendu à nouveau sexy/désirable il y a quelques saisons, en 2017, l’imprimé vichy redevient populaire. Comprendre : accessible à toutes les bourses.

Un retour à l’essentiel pour un imprimé qui a débuté sa carrière sur des couvercles de pots de confiture et des torchons, avant de devenir une icône de la mode à la fin des années 50, grâce à un ingénieur reconverti en designer : Jacques Esterel. Son idée de génie ? Réaliser une robe d’inspiration mi-bergère du XVIIIème mi-chaudasse, et réussir à la faire porter par Brigitte Bardot le jour de son mariage. Respect.

Quelques décennies plus tard, le vichy inspirera à nouveau la mode. Restent ces campagnes de pub Chanel sublimes, Bardot réincarnée en Claudia Schiffer à l’aube des années 90 et le souvenir des robes Azzedine Alaïa x Tati. Culte.

Retour vers le futur, printemps/été 2017 : 

Comment porter l’imprimé vichy ?

Quelque soit le style adopté, on cherchera à s’éloigner à tous prix de l’interprétation premier degré : fille de la campagne qui a mal tourné.

vichy jupe volants
blouse vichy
innikachoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>