ET CETTE PLAGE…

Vous savez qu’il y a des gens dont le métier est de faire le classement des plus belles plages du monde ? Ouais, je sais… Bon, je n’en suis pas (encore ! Ah ah) là, mais si un jour ça arrive, j’ai zéro doute que les Salines figureraient en bonne place dans mon classement. J’y ai passé une journée entière et comme mon bateau ne quittait le port de Fort de France que dans la soirée, j’ai eu la chance de rester jusqu’au coucher du soleil.

Il y a des gens qui décrivent les lieux par leur ambiance, leur musicalité, leur énergie (bon ça, je le fais aussi). Moi, c’est la lumière. A Paris, elle est blanche et agressive. A L.A, je garde le souvenir d’une lumière diffuse et cuivrée. A Marrakech, elle est rouge et évanescente. Mais ce soir là, sur cette plage, j’ai vu les palmiers se couvrir d’or et le sable de paillettes. C’était beau, c’était poétique et même un peu magique. Quand le soleil à commencer à s’incliner et la lumière à parcourir la palette des jaunes : champagne, miel, ambre, ocre, or rosé, prenant des airs de carte postale vintage… Toute la plage a retenu son souffle et s’est arrêtée pour admirer. Ce sont ces petits moments de grâce qui font les plus beaux souvenirs de voyages.

Et aussi la langouste que j’ai dégustée sur mon transat à midi.

Article réalisé dans le cadre d’un voyage organisé par MSC Croisières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>