#KimNoFilter

Kim Kardashian photographiée sans make-up ET avec des vêtements par Théo Wenner dans l’édition espagnole de Vogue : je crois que ça mérite qu’on se pose cinq minutes pour en parler. Et que l’on pardonne définitivement l’Espagne pour Desigual.

Je vais aller droit au but : le hashtag qui va faire du bruit sur Instagram #KimNoFilter est à mon sens un non-sujet. L’histoire des couvertures de magazines sans maquillage, on la connaît. Sans maquillage, peut-être, mais sans retouche Photoshop…

La it-girl « normale » ?

Non, le vrai sujet pour moi, c’est Kim Kardashian avec des vêtements. Kim Kardashian normale (enfin, normale de Beverly Hills). Dernièrement, on avait légèrement perdu l’habitude… J’ai trouvé les photos de Juergen Teller pour System Magazine affligeantes -pour ne pas dire dégradantes- et j’en ai (visiblement trop vite) conclu que je devais être trop vieille ou trop snob pour comprendre comment la Loana californienne affolait la planète terre. Presque, entière. Et puis, en scrollant machinalement et de manière pathétique tranquillement sur Instagram, je suis tombée sur cette photo d’une fille en pyjama bleu et New Balance, sans aucune légende. J’ai a-do-ré, j’ai liké, je me suis demandée « mais qui est cette fille ?! », car j’avais vraiment envie d’en voir plus. J’ai tapoté sur l’écran de mon Iphone pour voir si elle avait été taggée et là… « Whaaaaat ?!!!!!!???? » (tsunami dans ma tête, suivi par une période de déni d’environ dix minutes) : C’est @KimKardashian ????????? Mais naaaaaaan !!!!!!!!!!

Pour la première fois, j’ai touché du doigt le phénomène (au sens figuré). Cette fille (pourquoi j’ai toujours du mal à dire femme ?) cette femme donc, elle a ce petit quelque chose de puissant… Le magnétisme d’une icône qui incarne notre époque. Voilà, c’est dit.

Pour la première fois je me suis autorisée à le penser et à vous l’écrire, parce que j’ai vu quelque chose en elle, quelque chose de normal -donc rassurant- et qui m’a littéralement attrapée.

Pour la première fois, j’ai vu la femme derrière le produit (même si en y pensant deux secondes… Mais j’ai envie de me laisser porter par mon coup de foudre et laisser l’amour être aveugle).

Pour la première fois, j’ai eu l’impression de voir son vrai mais un peu faux visage, et non son derrière oversized calibré pour l’amour, la gloire et la beauté version 2.0.

Pour la première fois, je ne l’ai pas trouvée sexy/sexuelle mais sensuelle/cool.

Pour la première fois, j’ai pu enfin m’identifier à cette fille FEMME, normale mais plus bonne que la plus bonne de mes copines, qui porte le même jean’s que moi, des sneakers, et ose -comme moi la la la- sortir en pyjama de soie.

Pour la première fois, j’ai envie de tout lui pardonner : sa sex-tape, son narcissime (de la part d’une meuf qui a passé cinq ans de sa vie à faire des photos de looks et à les placarder sur Internet et en a fait son métier, c’est plutôt LOLOLOL ce que je viens d’écrire) (mais bref), ses photos en full frontal qui m’ont laissée penser que Jean-Paul n’était pas à l’abri d’un Goude fail… Tout. Absolument, tout.

Car pour la première fois, je l’ai trouvée belle.

Et pour la première fois, j’ai eu envie de lui ressembler.

C’est ça, le Koup de foudre ?

Vous pensez quoi de cette série photo ? Et du phénomène Kim Kardashian ?

portada_kim_kardashian_ipad__3604_620x827

Kim-Kardashian-Vogue-Espagne http://avxhome.se/blogs/crazy-slimkim-kardashian-vogue-espagne-pyjama

8 Commentaires

Fadiloux

J’adore ta plume! On s’ennuie pas. J’ai pas vraiment d’avis sur kk donc je me contente de dire ça

Répondre
Lola

Hahaha! Oui, pardonnes-nous Désigual!!

Quand à Kim, bof, bof, même au naturel elle n’a pas l’air naturelle,

Signé: Une espagnole anti-désigual. ;)

Répondre
Blog d'une Fashion Addict

Je ne vois pas l’intérêt de discuter d’elle avec ou sans makeup, tout ce qu’elle veut c’est de se faire médiatiser, j’ai horreur de ça. « Tu n’as pas de talents donc pas la peine de faire tout pour devenir célèbre et attirer l’attention (reality show, se marier à une célébrité, shooting nue, chirurgie esthétique, …) c’est grave ce qu’on peut faire pour se mettre sous les projecteurs.

Si non pour toi Aurélia, j’adore ton blog (que je viens de découvrir), je suis ta page FCB désormais, bonne continuation :)

Répondre
Charles Ray and Coco

Je trouve ton article très juste, comme toi je pense qu’on frôle l’overdose Kim Kardashian et en même temps cette fille a quelque chose de fascinant (sinon elle ne serait pas autant suivi). Elle cristallise à elle seule tous les travers de la société (recherche de la célébrité, la gloire, la reconnaissance…) et en même temps outre les paillettes et les spotlights je trouve qu’elle incarne quelque part le rêve américain, son rêve américain (devenir célèbre et mondialement connu et une icone de mode ? ) et qu’à force de travail /d’ambition elle parvient à son but.(même si la méthode est à contester (notamment la sex-tape) )
Cependant je suis persuadée que Kim Kardashian nous montre d’elle ce qu’elle veut, qu’elle contrôle son image. Et surtout qu’elle est beaucoup plus intelligente qu’elle veut le faire croire.

Je partage ton point de vue sur cette série photo. La fille que l’on voit pourrait être « n’importe qui », on peut facilement s’identifier à elle (ce qui n’est absolument pas le cas de KK). Il y a quelque chose de touchant et bienveillant dans ces photos.

Amélie
https://charlesrayandcoco.wordpress.com

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>