BLUE POPPY

Chemise, sweat et veste vintage, jeans Acne, escarpins Isabel Marant poppy, pochette Etsy, bonnet H&M

Porter et reporter mes vêtements sans me lasser, c’est vraiment mon activité modesque préférée du moment, on en a parlé la semaine dernière, et celle d’avant dans ce billet. Vous connaissez donc déjà le principe de ma règle de 3, que j’ai décidé de faire évoluer en l’appliquant à tous mes achats, même les plus petits (sauf les culottes). C’est ce que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui !

En effet, j’ai rapidement constaté d’autres bénéfices à cette fameuse règle. La première et non des moindres, c’est qu’au delà de calmer mes ardeurs shopping, celle-ci présentait également le gros avantage de faire me gagner beaucoup, beaucoup de temps le matin…

Je m’explique : en partant d’une base qui fonctionne pour moi et dans laquelle je me sens bien (ici le jean’s boyfriend + les escarpins + la pochette, déjà vus là) je n’ai qu’à modifier le haut, les accessoires et éventuellement mon make-up pour créer un look totalement différent. Pas besoin d’y réfléchir 50 fois, d’essayer 4 tenues différentes, ça va vite. Très vite.

Du coup, j’ai identifié plusieurs « bases » à partir des pièces phares que j’ai dans mon armoire : le jean’s boyfriend, le jogging, le skinny 7/8ème, le sweat, la robe en dentelle blanche, la chemise à carreaux ETC.

Et de me rendre compte que les combinaisons sont aussi nombreuses que mes humeurs et mes envies mode…

Et de retrouver le plaisir du jeu, sans passer par la case « nouveauté ».

La preuve en images, et même si j’ai pas l’air contente, je rayonne, intérieurement (si, si !).

 


 

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>